Le LIPPA obtient une subvention pour lancer une recherche sur la mobilité aînée

Les professeurs Véronique Provencher, Patrick Boissy, Nathalie Delli-Colli, Dany Baillargeon, Hélène Pigot et Mélanie Levasseur – tous chercheuses et chercheurs au LIPPA – viennent d’obtenir une subvention pour le projet «Soutenir ensemble la mobilité d’ainés présentant des incapacités : comment une application mobile peut-elle favoriser leur utilisation du transport en commun et leur participation sociale? » financé par Société inclusive.

Ce projet a été développé en collaboration avec la Société de transport de Sherbrooke (STS), Sercovie et la Table régionale de concertation des aînés de l’Estrie.

La perte du permis de conduire liée au développement d’incapacités dû à l’âge compromet souvent la participation sociale des ainés et accentue leur risque d’isolement. Le transport en commun est une solution alternative à leur mobilité, mais la planification des déplacements représente un des freins à son utilisation. Une application mobile visant à optimiser la planification des déplacements est actuellement offerte par la Société de transport de Sherbrooke, mais elle demeure très peu utilisée par les aînés. Ce projet développé avec des partenaires publics, communautaires et citoyens et AVEC les aînés, vise à favoriser l’adoption du transport en commun auprès de nouveaux utilisateurs avec incapacités. Un devis mixte (n=10) sera utilisé pour documenter leur expérience de la mobilité avant et après une activité de familiarisation au transport en commun avec l’application mobile. Ce projet pilote guidera le développement d’une demande d’envergure visant à soutenir l’inclusion sociale des aînés avec incapacités.

Plus précisément, le projet poursuit trois objectifs :

1. Documenter et décrire l’expérience de la mobilité (transport en commun et autres modes de déplacement) auprès d’anciens conducteurs aînés ayant développé des incapacités, avant et après une activité de familiarisation avec l’application mobile.

2. Identifier et comprendre les obstacles et les facilitateurs à la mobilité (en transport en commun et autres modes de déplacement), tels que perçus et vécus par les aînés, avant et après une activité de familiarisation avec l’application mobile.

3. Documenter l’utilisabilité et l’acceptabilité de l’application mobile.

Pilotée en mode laboratoire vivant, ce projet permettra de :

  • guider la Société de transport de Sherbrooke à l’égard des adaptations à apporter à ses services (par ex. mieux desservir les résidences pour aînés et les lieux hautement fréquentés par ceux-ci) et à l’application mobile (par ex. personnalisation selon les habitudes de déplacements, contrastes visuels facilitant la lecture, rappels sonores lors de l’arrivée à destination).
  • optimiser la participation sociale des ainés et à réduire leur isolement, notamment par une participation aux activités offertes par Sercovie;
  • développer un atelier de familiarisation au transport en commun par le biais de l’application mobile;
  • générer des données pilotes sur la mobilité des aînés avec incapacités

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *