Rapport-synthèse de la journée d’échanges intersectorielle «Vieillir chez soi».

Rapport synthèse de l'activité "Vieillir chez soi"
Rapport synthèse de l’activité « Vieillir chez soi »

Le 20 juin 2018, le LIPPA a été invité, à l’initiative de la Fondation l’Accolade, à mettre en place une activité de co-construction des savoirs et des expériences, selon la philosophie du laboratoire vivant, pour comprendre les enjeux associés au «vieillir chez soi». Avec comme question centrale «comment, comme communauté, pouvons‐nous mieux cibler les besoins des ainés et repenser nos façons de faire afin de les soutenir pour qu’ils demeurent chez eux le plus longtemps possible? », 53 acteurs du secteur de la recherche (étudiants, chercheurs, agents de recherche), mais aussi des intervenants des milieux clinique et communautaire, ainsi que des proches‐aidants ont pris part à trois ateliers de façon à mieux cibler les besoins à combler en matière de maintien à domicile des citoyens ainés de la grande région sherbrookoise, et 2) provoquer l’émergence d’idées nouvelles à mettre en place pour répondre à ces besoins.

Faits saillants

  • Lorsqu’il est question du bien‐vieillir à domicile pour les ainés de Sherbrooke, quatre besoins ressortent clairement : les activités de la vie domestique, les contacts sociaux, les soins de santé et la sécurité.
  • Pour chacun d’entre eux, les participants ont identifié une série de mesures qu’il faut soit commencer, arrêter ou continuer de faire. Entre autres, les participants ont proposé l’instaurant d’un guichet unique pour favoriser la mobilité des ainés en région, permettant ainsi de toucher les défis entourant les contacts sociaux, les soins de santé et la sécurité.

Téléchargez le rapport complet ici.