Carnet de route Mobilaînés 2 : le comité de pilotage est lancé!

Date : 12 février 2020

Faits saillants de la rencontre

  • Après un bref rappel du projet, le comité de pilotage installe son rôle, ses valeurs et son code de conduite pour mener à bien la mission Mobilaînés, tout en soulignant l’importance de toujours avoir les aînés au coeur du processus de création, en plus de s’assurer d’aboutir au résultat attendu.
  • Entre autres, durant cette rencontre, nous avons discuté des différentes phases du projet et de la façon dont les aînés participeront à identifier les freins et facilitateurs d’une expérience de mobilité agréable.

Dans ce carnet

Continuer la lecture de « Carnet de route Mobilaînés 2 : le comité de pilotage est lancé! »

Carnet de route Mobilaînés 1 : Lancement du projet 

Première rencontre de lancement de « Mobilaînés; le projet en cocréation par et pour les aînés d’un guichet unique en mobilité pour optimiser leur autonomie. » 

Date : le 12 novembre 2019

Faits saillants de la rencontre

Première rencontre de lancement de « Mobilaînés; le projet en cocréation par et pour les aînés d’un guichet unique en mobilité pour optimiser leur autonomie. » 

L’équipe du projet Mobilaînés se compose de membres issus de différents secteurs d’expertises et d’aînés qui participent à part entière et de façon égale à toutes les étapes de ce projet par et pour les aînés. 

Un atelier de travail sur les 3 phases (voir ci-dessous) a permis de bien réfléchir aux trois étapes du projet, de les bonifier afin de répondre au besoin initialement exprimé par les aînés. 

Continuer la lecture de « Carnet de route Mobilaînés 1 : Lancement du projet  »

Le LIPPA obtient une subvention pour lancer une recherche sur la mobilité aînée

Les professeurs Véronique Provencher, Patrick Boissy, Nathalie Delli-Colli, Dany Baillargeon, Hélène Pigot et Mélanie Levasseur – tous chercheuses et chercheurs au LIPPA – viennent d’obtenir une subvention pour le projet «Soutenir ensemble la mobilité d’ainés présentant des incapacités : comment une application mobile peut-elle favoriser leur utilisation du transport en commun et leur participation sociale? » financé par Société inclusive.

Ce projet a été développé en collaboration avec la Société de transport de Sherbrooke (STS), Sercovie et la Table régionale de concertation des aînés de l’Estrie.

Continuer la lecture de « Le LIPPA obtient une subvention pour lancer une recherche sur la mobilité aînée »

Vieillir chez soi. Journée d’échanges intersectionnelle sur le maintien chez soi des citoyens aînés.

Mise en contexte

Le milieu de vie constitue un facteur de protection crucial pour le bien-être et la qualité de vie des aînés. Ces derniers souhaitent demeurer dans leur domicile le plus longtemps possible, ce qui leur est bénéfique. Les études démontrent d’ailleurs que rester chez soi a des effets positifs sur la santé globale et biopsychosociale des aînés.

Dans un contexte de vieillissement de la population, favoriser le maintien à domicile semble ainsi un incontournable. À Sherbrooke, selon l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), le nombre de personnes de 65 ans et plus passera de 30 056 en 2016 à 50 054 en 2036, ce qui représente une augmentation de 67%. En ce qui concernent les citoyens sherbrookois de 75 ans et plus – ceux qui sont d’ailleurs les plus susceptibles d’avoir besoin de soutien à domicile – l’ISQ indique que leur nombre fera plus que doubler, passant de 13 442 en 2016 à 30 085 en 2036, une augmentation 124%.

Le système public a son rôle à jouer dans le soutien à domicile des aînés, mais la pression du vieillissement de la population sur les finances publiques est importante et il serait étonnant qu’il puisse à lui seul répondre à l’entièreté de ces besoins qui sont grandissants.

Cette situation interpelle ainsi aujourd’hui différents acteurs de multiples horizons. Comment, comme communauté, pouvons-nous mieux cibler les besoins des ainés et repenser nos façons de faire afin de les soutenir pour qu’ils demeurent chez eux le plus longtemps possible?

Dans un tel contexte, une toute nouvelle fondation sherbrookoise, la Fondation l’Accolade, a interpelé le LIPPA avec la volonté de mieux comprendre les enjeux liés au maintien à domicile des ainés sur le territoire du grand Sherbrooke et de réfléchir avec une diversité d’acteurs aux solutions potentielles à envisager. La mission du LIPPA étant de créer des espaces de partenariats intersectoriels libres de préjugés de façon à permettre la découverte et la mise en place de solutions innovantes, pérennes, pour et avec les aînés, l’événement poursuit deux objectifs :

Objectifs

  • Mieux cibler les besoins à combler en matière de maintien à domicile des citoyens aînés de la grande région sherbrookoise.
  • Provoquer l’émergence d’idées nouvelles à mettre en place pour répondre à ces besoins.

Pour qui?

  • Les aînés de la grande région sherbrookoise, particulièrement ceux de 75 ans ou plus
  • Leurs proches-aidants
  • Les intervenants d’organisations offrant des services aux aînés
  • Les cliniciens
  • Les chercheurs qui s’intéressent à la thématique du « vieillissement chez soi »
  • Les représentants du secteur municipal et para-municipal